tchin-tchine : FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES TOULOUSE & BLAGNAC

汉语及中国文化培训

FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES
toulouse & blagnac

tchin-tchine dans le Sichuan : lundi 19 juillet

Départ matinal pour une folle journée. Deux équipes. Une audacieuse qui décide de faire l’ascension du Mont Emei à pied et l’autre moins sportive (ou plus réaliste?) qui prend l’option de faire une partie en bus et de finir l’ascension par les marches. En tout 25 kms et … 3000 m de dénivelé.
Des paysages à couper le souffle
Des paysages à couper le souffle
La montée en bus est déjà magnifique. Arrivés à Leidong terrace, nous descendons vers la piscine des éléphants, superbe temple en pleine jungle ou Puxian le grand disciple de Bouddha venait baigner son éléphant à 6 défenses. Ça monte, ca redescend. Des paysages à couper le souffle. Des falaises vertigineuses ou l’on comprend fort bien que,  jadis, en voyant le fameux halo du Bouddha, les fidèles se jetaient dans le vide voyant dans ce signe un appel du divin. On se croirait dans le superbe film de Ang Lee Crouching Tigers and Hidden Dragons.
Déjà épuisée?
Déjà épuisée?
Des marches, des marches à perte de vue, des singes affamés, des cigales aux ailes stridentes, des papillons par milliers, des pèlerins fervents. Ici et là, des cahutes qui proposent du thé, de l’eau des bâtons de marches en bambous ou de quoi  se restaurer.
Macaque tibétain
Macaque tibétain
A partir du temple de Leidong, ça se corse, l’escalier devient de plus en plus raide, le sommet est encore à deux bonnes heures de montée. Je monte, seule, avec des pélerins qui viennent de partout adorer le bouddha aux dix visages du sommet d’or.
Paysages d'estampe chinoise
Paysages d’estampe chinoise
Plus facile en descendant?Plus facile en descendant? Arrivée en haut, on est dans le ciel, au dessus des nuages, la montagne en dessous a disparu et les nuages cachent puis dévoilent tour à tour le grand Bouddha d’or, les pagodes alentours, les pics enneigés de l’Himalaya… une émotion esthétique inoubliable.
Le Sommet d'or
Le Sommet d’or
Nous passons une bonne partie de l’après midi à profiter de ce temps exceptionnel. Tous les guides nous avait prédit de la pluie et une vue complètement bouchée, mais Bouddha a décidé de nous accorder une journée merveilleuse, fraiche et ensoleillée. Sur la grande terrasse qui surplombe la vallée, nous buvons du thé, devisons sur notre bonheur d’être ici tout en écoutant des litanies bouddhiques (version karaoké !!!) qui hypnotisent Nathalie qui veut absolument se procurer ces chants pour notre soirée de retrouvailles en septembre… Ça promet !
Du thé, du thé... pendant que les autres crapahutent.
Du thé, du thé… pendant que les autres crapahutent.
Mais ceux qui ont pris l’option de tout monter sont encore loin et nous nous inquiétons pour eux. Ils auront marché 12 heures, de temples en monastères, de montées en descentes, de fous rires en découragements.  Ils arriveront finalement à la nuit tombée, épuisés mais si fiers d’avoir accompli ce périple parsemé d’aventures et de souvenirs. Benoit d’abord, puis Marie et Valérie.
Nos heroines épuisées mais heureuse
Nos heroines épuisées mais heureuses
Olivier et Danielle ont décidé de s’arrêter plus bas, ils ont trouvé un hôtel pour la nuit, harassés de fatigue. heureusement, même ici, les réseaux de communication fonctionnent et nous échangeons des messages d’encouragement tout au long de la soirée. Repos mérité à l’hôtel du Golden Summit ( Jin Ding Ta Jiu Dian) humide et froid mais nous avons un lit et une douche chaude.

50, rue d’Aubuisson - 31000 Toulouse
Tel : 09.51.51.70.13
Organisme de formation agréé n° 73.31.04486.31
SIRET 448 722 421 00014 – APE 9499Z

Aller à la barre d’outils