tchin-tchine : FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES TOULOUSE & BLAGNAC

汉语及中国文化培训

FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES
toulouse & blagnac

tchin-tchine dans le Sichuan : dimanche 18 juillet

Nous quittons Ya’an à 8h30 pour les Gorges de Bifeng et la Réserve des pandas géants. Magnifique site dans la montagne, forets de bambous à perte de vue, l’air est pur et frais. Un terrain idéal pour la reproduction des pandas. Une vingtaine d’individus ont été amenés ici en 2008 après le tremblement de terre qui a gravement endommagé la réserve de Wolong au Nord de Chengdu. Une femelle arrivéé ici le 24 juin 2008 a donné naissance à des jumeaux début juillet. Première naissance enregistrée sur ce site. Pour être mieux protégés et contrôlés, les pandas sont répartis dans des espaces clos. Le jardin d’enfants, le centre de reproduction, l’espace des adultes etc.
Irrésistible, non?
Irrésistible, non?
On se demande pourquoi cet animal est le symbole de la Chine tellement il y a d’antinomie entre le rythme effréné de ce pays et l’extrême paresse de ces animaux. Ils ont lents et malhabiles mais absolument irrésistibles. Nous passons des heures à les observer dormir, se gratter, se lover sur une branche ou ils s’endorment pendant des heures.
Est-ce Bobo, Sisi ou Shangri La?
Est-ce Bobo, Sisi ou Shangri La?
Très longue route l’après midi vers Emei Shan. Plus de quatre heures pour couvrir 150 kms. En effet, les routes ont été extrêmement endommagées par le tremblement de terre de 2008, certaines ne son pas encore reconstruites, de l’eau, de la boue… A un moment, nous sommes bloqués par des pelleteuses qui oeuvrent au beau milieu de la route bloquant toute la circulation pendant une bonne demie-heure. D’ailleurs,  il y a beaucoup de travaux partout, la Chine nous semble alors un immense chantier. Plus loin, nous traversons des paysages de cartes postales. Des pêcheurs sur le fleuve, des villages dans les rizières, des tableuax à couper le souffle et toujours du vert, de l’eau.
Les pecheurs sur le fleuve
Les pecheurs sur le fleuve
Arrivons à Emei Shan en fin d’après-midi.Le Mont Emei est une des quatre montagnes sacrées du Bouddhisme et par conséquent un lieu de pèlerinage très important. Nous avons juste le temps de visiter le Bao Guo Si, le temple de le Proclamation de la Nation. Encore une succession de cours et de pavillons qui nous plonge dans la végétation et les fumées d’encens. Une paix bien méritée après cette longue route. 050 A l’hôtel Teddy Bear, accueil très chaleureux du patron Andy, très habitué à recevoir des étrangers. Charmant hôtel tout en bois, style chalet de montagne. Chambres adorables, diner excellent, wi-fi, boite aux lettres…  tout ce qu’il nous faut. Dans la rue principale de cette bourgade, on se croirait sur les Champs Elysées à Noel tellement les arbres sont éclairées de guirlandes multicolores. Tout le monde se couche tôt pour se préparer a affronter la montagne. 9 heures de marches et 3500 mètres de dénivelé. Marche? Bus? Téléphérique? Demain nous le dira.

50, rue d’Aubuisson - 31000 Toulouse
Tel : 09.51.51.70.13
Organisme de formation agréé n° 73.31.04486.31
SIRET 448 722 421 00014 – APE 9499Z

Aller à la barre d’outils