tchin-tchine : FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES TOULOUSE & BLAGNAC

汉语及中国文化培训

FORMATION EN LANGUE ET CULTURE CHINOISES
toulouse & blagnac

Dimanche 12 avril : de Pekin a Pingyao

Vendredi 10 avril : le quartier d’Art contemporain de Dashanzi

Apres la derniere matinée de cours, c’est presque avec un sentiment de libération que nos 13 éleves se lancent a la découverte de deux quartiers récents de Pékin. Pour Sylvie et Jean Marie, l’apres midi sera consacrée a la visite des installations olympiques, du « Nid d’oiseau » au cube d’eau, pour admirer cet impressionnant ensemble architectural. Les autres se retrouvent a Dashanzi, dans le complexe baptisé « 798 », du nom de l’ensemble d’usines encore partiellement en activité ici. Une partie des batiments, désaffectés, ont été investis par des artistes et des galleristes, qui en ont fait un espace de création et d’exposition. La Galerie Photo 798, parmis les pionnieres de ce mouvement, propose une fabuleuse exposition noir et blanc, dont une série saisissante de portraits de mineurs, et de tres beaux clichés des marches du Tibet. Plus étonnant mais tout aussi saisissant, la fondation Ullens accueille une installation monumentale de Qiu Zhijie. Autour des galeries majeures, un réseau de petits lieux branchés, de cafés, de boutiques sont une tentation permanente pour l’amateur de carnets, de beaux livres et de gadgets tendances… nous passons la une apres-midi délicieuse!

Samedi 11 avril : Grande Muraille et Palais d’été… et départ en train de nuit!

Nous partons de bon matin pour profiter de la fraicheur sur la Grande Muraille… mais le temps ne se découvrira pas, et une brume tenace et poétique nous accompagne tout au long de l’ascension. Quelques surprises nous attendent, comme cette armée de figurants déguisés en garde impéiale, venus tourner sur la Muraille un clip musical de fort mauvais gout, a grand renfort de hauts-parleurs hurlants… on s’éloigne bien vite pour retrouver un peu de calme! Pour la descente, la moitié d’entre nous optent pour une grande glissage dans le toboggan géant aménagé a cet effet! L’apres-midi est consacrée au Palais d’été, villégiature des Empereurs Qing, au bord de l’immense lac Kunming… et au milieu des hordes de touristes venus comme nous y passer leur samedi! L’immersion au coeur de la Chine se poursuit un peu plus tard avec l’arrivée a l’immense gare de Pekin, ou nous attend le train de nuit qui nous portera a Pingyao. Pour ce premier trajet en train, nous avons choisi de voyager en couchettes « dures », et je constate le soulagement de mes 13 voyageurs lorsqu’ils découvrent que ce terme est uniquement la maniere chinoise de dire « deuxieme classe »! Finalement, les couchettes sont relativement confortables et le trajet plutot calme, une fois satisfaite la curiosité de nos voisins chinois a notre égard. Christine a meme été gentimment bordée par son voisin de couchette…!

Dimanche 12 avril : Au coeur de la Chine des Ming

C’est tout de meme fourbus que nous arrivons a Pingyao. Le transfert de la gare a notre hotel en petite voiturette électrique ouverte a tous vents finit de nous reveiller! L’hotel est un enchantement : une résidence traditionnelle, toute de bois et de pierre, nous accueille dans un cadre paisible, hors du temps, comme un avant-gout des balades qui nous attendent au fil des ruelles de Pingyao. Cette petite cité, autrefois important centre marchand, a conservé ses murailles, son architecture Ming, ses facades de bois peint et son atmosphere surannée mais vivante. En ce dimanche de Paques, nous allons jusqu’a l’église protestante voisine assister a une partie des festivités. La messe se finit alors que nous arrivons et nous sommes frappés de l’affluence exceptionnelle, dans ce batiment impersonnel qui n’a, de l’extérieur, en rien l’aspect d’une église. Nous sommes accueillis par de grands sourires curieux et joyeux, que nous rendons sans lésiner. Olivier, charmé, fait l’acquisition d’un savon béni! Nous déjeunons au détour d’une ruelle, de plusieurs variétés de pates qui font la spécialité culinaire de Pingyao, avant de partir pour le temple Shuanglin : sept kilometres éprouvants sur les routes défoncées du Shanxi, toujours en voiturettes électriques… Le petit temple bouddhiste nous attend sous une poussiere qui semble etre la depuis des siecles et qui nous ravit. Au retour, nous nous aventurons dans le Temple de Confucius, qui présente un mélange surprenant de batiments divers : salle d’opéra, restaurant, musée de la photo voisinent avec les statues du Maitre et les salles de classe qui ont accueilli des générations de léttrés venus présenter les examens mandarinaux… Nous discutons avec une dizaine de moines venus parfaire ici leurs études. Ils semblent fort peu retirés du monde et nous parlent de Nicolas Sarkozy, de ses divorces et remariages, de sa rencontre avec le dalai-lama, qu’ils semblent fermement désapprouver. Un peu surpris, nous nous éloignons profiter du charme des vieilles pierres et des murs-écran gravés d’animaux fabuleux, des arbres paisiblement occupés a bourgeonner, des murs de briques grises nostalgiques… Mais l’aspect par trop hétéroclite du temple nous fait finalement fuir et regagner, d’un pas qui commence a se trainer, nore charmant hotel pour un repos bien mérité! Retrouvez le compte-rendu des jours précédents en cliquant ici!

50, rue d’Aubuisson - 31000 Toulouse
Tel : 09.51.51.70.13
Organisme de formation agréé n° 73.31.04486.31
SIRET 448 722 421 00014 – APE 9499Z